FORUM 2021

#Makutano7

7 & 8 Décembre 2021, Pullman Grand Hôtel, Kinshasa

Évènement signature de la plateforme d’affaires Makutano, le forum Makutano attire chaque année à Kinshasa plus de 1000 participants autour d’un thème stratégique.

Moment très attendu par l’ensemble des acteurs économiques de premier plan au Congo comme dans les pays de la région, le forum Makutano est un espace d’engagement collaboratif où les tables rondes, panels, ateliers, alternent avec les sessions de networking, les Master Class et les « deal rooms ». La force du forum Makutano repose sur le brassage d’expertise multisectorielle de haut niveau contribuant à faire de ce rassemblement annuel un réel vecteur d’innovation et de développement pour le Congo mais aussi pour la région.

Thématique 2021

MAKUTANO 7 : PANAFRICAN BUSINESS ACT
« Out of the box ! »

Depuis sept ans, le business network congolais Makutano propose un forum d’affaires « nouvelle génération ». L’objectif premier : favoriser la réappropriation de leurs économies nationales par les Africains. Fini les grand-messes convenues d’avance, le protocole sirupeux, le défilé en tribune des courtisans du pouvoir ou l’afroptimisme aussi lyrique que vide de projets concrets dont tant de forums ont le secret.

À Makutano, on vient d’abord et avant tout faire du business entre Africains, sans exclure les partenariats extra continentaux, et on consolide ses réseaux à haut niveau. En parallèle, on échange avec le décideur public lors de tables-rondes ou de plénières thématiques afin d’identifier les bases d’un travail commun. Ce cadre détendu, sans langue de bois, ponctué de moments festifs, a ainsi permis d’interroger le futur africain en mode « out of the box » tout en parlant chiffres et données agrégées.

La septième édition du Makutano – Mak 7 pour les aficionados -, prévue les 7 & 8 décembre prochains, s’inscrit dans une configuration très particulière. En effet, si tout laisse penser que la crise sanitaire sera en phase de déclin à cette période, elle n’en aura pas moins reconfiguré le logiciel Monde, induit une redistribution des cartes géostratégiques et, dans tous les cas, exigera un repositionnement des acteurs privés et publics africains. Cette thématique constituera l’axe central de la réflexion collective.

La zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF), dont la mise en place à déjà été actée par une quarantaine de pays africains, nous donnera en corolaire un formidable point d’appui pour imaginer notre futur commun. Déterminante dans la relation que nous souhaitons bâtir entre peuples du continent, elle sera transversale à nos échanges.

Caisse de résonnance d’un secteur public congolais et africain en mouvement, ce Makutano à Haut niveau, en format resserré (300 personnes environ), se veut plus que jamais le laboratoire d’un nouveau mindset en RDC.

Il sera clôturé par un panel présidentiel.

Programme du Forum #Makutano2021

Programme sous réserve de modifications

  • MARDI 07 DÉCEMBRE 2021 / TUESDAY, 7TH DECEMBER, 2021
  • MERCREDI 08 DÉCEMBRE 2021 / WEDNESDAY 8TH DECEMBER, 2021

Accueil
Welcome

7h30 - 8h15 / 7:30am - 8:15am / Salon Congo II

OUVERTURE MAKUTANO
MAKUTANO OPENING

Intervenants / Speakers :
Nicole Sulu, Fondatrice Makutano
Yannick Mbiya, Directeur Général adjoint TMB, Partenaire officiel

8h30 - 9h30 / 8:30am - 9:30am / Salon Congo I

PLÉNIÈRE D’OUVERTURE
LE PREMIER MINISTRE DE LA RDC FACE AU MAKUTANO

OPENING PLENARY
DRC PRIME MINISTER FACING THE MAKUTANO

M. Jean Michel Sama Lukonde Kyenge, Premier Ministre de la République démocratique du Congo, fait le point sur les mutations en cours au niveau planétaire, et sur les répercussions attendues pour l’Afrique en général, et pour la RDC en particulier. Il sera interrogé tour à tour, individuellement, autour des thèmes abordés lors de ce Makutano 7 par cinq membres Makutano.

Prime Minister of the RDC, takes stock of the changes taking place at the global levl and the expected repercussions for Africa in general, and for the DRC in particular. He will be interviwed by six Makutano members.

Thématiques abordées / Themes adressed :

JEUNESSE & EDUCATION / YOUTH AND EDUCATION :
Raissa Malu, Consultante internationale en éducation, Membre du Makutano

CLIMAT & ENVIRONNEMENT / CLIMATE AND ENVIRONMENT
:
Mathy Yav, LLM, Avocate, Consultante en Droit International de l’Environnement, Membre Makutano New Generation

INVESTISSEMENTS / INVESTMENTS :
Yannick Mbiya, DGA TMB, Membre du Makutano

MINES / MINES :
Kalaa Mpinga, DG Fonds d’investissements KKM, Membre du Makutano

RÉFORMES / REFORMS :
Me Marcel Malengo, Fondateur MM & Associates, Senior Partner, Membre du Makutano

Modérateur / Moderator : Christian Lusakueno, CEO Top Congo FM, Membre du Makutano

9h30 - 10h45 / 9:30am - 10:45am / Salon Congo I

PAUSE CAFÉ
COFFEE BREAK

10h45 - 11h00 / 10:45am - 11:00am / Salon Congo II & Atrium

VIP TALK 1
E-SPINNING WORLD

Lacina Koné, Président de Smart Africa, expose la vision d’une Afrique connectée et porteuse de croissance numérique. Son projet phare, un « Pacte social numérique», repose sur la mise en place d’un passeport biométrique dématérialisé, déployé à l’échelle du continent et l’accès à une identité bancaire unifiée.

For 30 minutes, Lacina Koné, President of Smart Africa, present is vision of a connected Africa that will bring digital growth. His flagship project, a « Digital Social Pact », is based on the introduction of a dematerialised biometric passport, deploye throughout to a digital identity.

Modératrice / Moderator : Edwige Takassi, DG Wifi Consulting

11h00 - 11h30 / 11:00am - 11:30am / 9:30am - 10:45am / Salon Congo I

POUR EN FINIR AVEC L’AIDE... ET COOPÉRER POUR DE BON ?
ENDING AID...AND COOPERATING FOR GOOD ?

Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD)

Après avoir fait une brève introduction, Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD), échange sans langue de bois avec la salle. Comment construire des partenariats gagnants-gagnants entre le secteur privé congolais et l’aide publique au développement de la France en Afrique ?

Quid des promesses du Président Macron lors du Sommet de Montpellier ? Comment faire en sorte que les projets soutenus par l’AFD, en Afrique en général et au Congo en particulier, survivent à la période de financement ?

After a brief introduction, Rémy Rioux, General Manager of the French Development Agency, had a frank exchange with the audience. How to build win-win partnerships between the Congolese private sector and French official deevelopment assistance in Africa ?

What about the promises made by President Macron at the Montpellier summit ? How can we ensure that the projects supported by FDA in Africa in general, and in Congo in particular, survive the funding period ?

Modérateur / Moderator : Faustin Luanga, Chef du Bureau Régional pour les économies d’Asie et du Pacifique (OMC), Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat en charge du suivi des organisations internationales

11h30 - 12h30 / 11:30am - 12:30pm / Salon Congo I

DÉJEUNER CLIMAT DES AFFAIRES
BUSINESS CLIMATE LUNCH

Ce business lunch a pour mission d’identifier les projets d’affaires pouvant faire l’objet de partenariats pérennes entre les dirigeants des deux pays.

The aim of this business lunch is to identify business projects that can be the subject of long-term parternships between the leaders of the two countries.

En présence, entre autres, des groupes Colorado, Diana Holding, Gemadec, Poudrox et HPS.

With the presence, among others, of the groups Colorado, Diana Holding, Gemadec, Poudrox and HPS.

Intervenants / Speakers :

12h30 - 14h00 / 12:30 - 2:00pm/ Salon Lubumbashi

RECOTRAUMA SOLIDARITY LUNCH

Makutano se mobilise pour soutenir 300 médecins congolais qui oeuvrent pour :

Une prise en charge appropriée, harmonisée et systématique en RD Congo des blessés graves, victimes notamment d’accidents de la route, de mauvaises chutes, de brûlures, d’agressions par arme à feu ou par arme blanche ;

La promotion de la recherche et de la connaissance dans le domaine de la traumatologie lourde.

With this solidarity lunch, Makutano is mobilising to support 300 Congolese doctors who are working for:

Appropriate, harmonised and systematic care in the DRC of seriously injured people, particularly victims of road accidents, bad falls, burns, and attacks with firearms or knives;

The promotion of research and knowledge in the field of heavy trauma.

Intervenants / Speaker :
Dr Laure Balaka, Chef de service Adjoint des Urgences de l’HASC - Hôpital de l’Amitié Sino-congolais, Bureau Recotrauma
Dr Serge Holenn, Directeur et administrateur associé de Médecins de Nuit SARL
Dr Joseph Nsiala, Anesthésiste réanimateur, Président Recotrauma
Dr Jean Robert Nzamushe, Chef du service Chirurgie de l’Urgence, Université de Lille, France
Dr Bakari Saïdi, Experte au Conseil national de la couverture santé

Modérateur / Moderator : Henri Plessers Mboyo, Associé Financialis, Membre du Makutano

12h30 - 14h00 / 12:30 - 2:00pm/ Restaurant Okapi

DEJEUNER NETWORKING LIBRE / FREE NETWORKING LUNCH

12h30 - 14h00 / 12:30 - 2:00pm/ Terrasse Okapi

RESTITUTION GLASGOW COP 26 (15’)

Eve Bazaiba, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Environnement et du Développement durable

14h15 - 14h30 / 2:15pm - 2:30pm / Salon Congo I

PLÉNIÈRE II : TRANSITION ENERGETIQUE
UNE OPPORTUNITÉ D’AFFAIRES POUR LA RDC ET L’AFRIQUE ?

PLENARY II : ENERGY TRANSITION
A BUSINESS OPPORTUNITY FOR THE DRC AND AFRICA ?

En RDC, le sujet du bouquet (ou « mix ») énergétique semble éclipsé par le « potentiel » du barrage Inga 3, solution agrégée aux nombreux problèmes du pays en terme de fourniture électrique. Or, quand bien même ce projet pharaonique verrait le jour, le premier mégawatt produit et distribué ne le sera pas avant une bonne douzaine d’années. La question est donc de savoir avec quelle énergie le pays compte mettre en chantier une dynamique soutenue de développement d’ici là.

Par ailleurs, avec plus de la moitié des réserves mondiales de cobalt et de coltan, sans oublier le fait que le pays abrite environ 60% du bassin forestier du Congo, la RDC est appelée à jouer un rôle de premier plan dans le cadre de la transition écologique. Mais, là encore, entre fantasme d’une rente minière perpétuelle et absence de réserves stratégiques, l’avenir s’annonce peut-être moins rose que d’aucuns voudraient le croire.

Accompagner activement le secteur privé congolais via une série d’avantages (fiscaux, allègement de charges, prêts garantis…) pour qu’il crée de nouvelles unités de production d’énergie (micro centrales, barrages, recyclage, solaire, biomasse, hydrolien…), et qu’il puisse investir dans les outils industriels permettant la transformation, et donc la valorisation, des matières premières fait partie de la solution. Où en est-on sur ce chapitre ?

In the DRC, the subject of the energy mix seems to be overshadowed by the «potential» of the Inga 3 dam, an aggregate solution to the country’s many problems in terms of electricity supply. However, even if this pharaonic project were to see the light of day, the first megawatt produced and distributed would not be for a good dozen years. The question is therefore to know with what energy the country intends to set in motion a sustained dynamic of development by then.

Moreover, with more than half of the world’s cobalt and coltan reserves, not to mention the fact that the country is home to about 60% of the Congo’s forest basin, the DRC is set to play a leading role in the ecological transition. But here again, between the fantasy of a perpetual mining rent and the absence of strategic reserves, the future may not be as rosy as some would like to believe.

Actively supporting the Congolese private sector through a series of incentives (tax, tax relief, guaranteed loans, etc.) to create new energy production units (micro power plants, dams, recycling, solar, biomass, hydro power, etc.), and to invest in industrial tools for the transformation, and therefore the valorisation, of raw materials is part of the solution. Where are we on this chapter?

Intervenants / Speakers :

Eve Bazaiba
, Vice-premier Minis tre, Ministre de l’Environnement et du Développement durable John Kanyoni, CEO Tembo Power, Membre du Makutano
Fabrice Lusinde, DGA SNEL, Membre du Makutano
Kaddu Sebunya, CEO Africa Wildlife Foundation

Modérateur / Moderator : Tshepelayi Kabata, Technical Advisor BADEA

14H15 - 15h30 / 2:15pm - 3:30pm / Salon Congo I

POUR OU CONTRE LA DOUBLE NATIONALITÉ
FOR OR AGAINST DUAL NATIONALITY

Lors de ce débat, arbitré par Christian Lusakueno, deux partisans de la double nationalité s’opposent à temps de parole égal à deux partisans de la nationalité unique. L’occasion de revenir sur cette question sensible et d’écouter les arguments des deux camps.

During this debate, refereed by Christian Lusakueno, two supporters of dual nationality oppose, with equal speaking time, two supporters of single nationality. An opportunity to revisit this sensitive issue and listen to the arguments from both sides.

Intervenants / Speakers :

Me Dieudonné Tshibuabua, Avocat auc barreaux de Bruxelles, Kinshasa-Gombe, Kananga Jean
Jacques Mamba, Député national
Marcel Malengo, Fondateur MM & Associates, Senior Partner, Membre du Makutano

Modérateur / Moderator : Christian Lusakueno, CEO Top Congo, Membre du Makutano

14H15 - 15h30 / 2:15pm - 3:30pm / Salon Kasaï

VIP TALK

Introduction (5’)
Bineta Gueye, CEO ALBG Communication

Patrick Muyaya, Ministre de la communication et Porte-parole du gouvernement, milite pour qu’un nouveau narratif permette à la RDC de redorer son image à l’international. Il explicite seul, en mode Out of the Box, ce projet qu’il défend pour le pays.

Patrick Muyaya, Minister of Communication and Spokesperson for the Government, is campaigning for a new narrative to enable the DRC to improve its international image. He explains alone, in Out of the Box mode, this project that he defends for the country.

15h30 - 16h00 / 3:30pm - 4:00pm / Salon Congo

MAKUTANO TALK : L’URGENCE D’UN «RESET» PATRIOTIQUE !
MAKUTANO TALK : THE URGENCY OF A PATRIOTIC RESET!

Par Eric Monga, CEO Kipay Energy, Membre du Makutano

16h00 - 16h15 / 4:00pm - 4:15pm / Salon Congo

PLÉNIÈRE III : COMMENT CRÉER DES CHAMPIONS NATIONAUX ?
PLENARY III : HOW TO CREATE NATIONAL CHAMPIONS?

Les pays tels que le Maroc, la Turquie, la Malaisie, la Corée du Sud et le Brésil qui ont travaillé à développer leur secteur privé national, notamment avec la mise en place de champions nationaux, ont su diversifier et transformer leur économie. Dans ces pays, cette stratégie de développement du secteur privé national a mis l’accent sur un nombre limité de secteurs prioritaires. Ces secteurs ont été choisis pour leur contribution à la croissance économique (industrie, technologie, tourisme, mines) ou leur rôle de catalyseur (services financiers, logistique).

En ce qui concerne la RDC, une étape primaire consistera à identifier et cartographier les acteurs des différents secteurs d’activités afin de déterminer la contribution de ces acteurs à la croissance de la production nationale.

Countries such as Morocco, Turkey, Malaysia, South Korea, and Brazil that have worked to develop their domestic private sector, including the establishment of national champions, have been able to diversify and transform their economies. In these countries, the domestic private sector development strategy has focused on a limited number of priority sectors. These sectors were chosen for their contribution to economic growth (industry, technology, tourism, mining) or their catalytic role (financial services, logistics).

For the DRC, a primary step will be to identify and map the actors in the various sectors of activity in order to determine their contribution to national output growth.

Introduction (15’) :
Samba Bathily, Co-fondateur et Conseiller Stratégique de Afrochampions

Intervenants / Speakers :

Christian Mwando, Ministre du Plan
Malick Fall, Représentant Résident IFC
Marc Wabi, Directeur Général de Deloitte Côte d’Ivoire
Sylva Monga, CEO ITM
Faustin Luanga, Chef du Bureau Régional pour les économies d’Asie et du Pacifique (OMC), Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat en charge du suivi des organisations internationales

Modérateur / Moderator : Louis Watum, DG Kipushi Coproration, Membre du Makutano

16h15 - 17h30 / 4:15pm - 5:30pm / Salon Congo

SESSION BOSS2BOSS
SÉANCE DE NETWORKING ENTRE DÉCIDEURS DU SECTEUR PUBLIC ET DU SECTEUR PRIVÉ

BOSS2BOSS SESSION
NETWORKING SESSION BETWEEN PUBLIC AND PRIVATE SECTOR DECISIONS MAKERS

17H30 - 18H30 / 5:30pm - 6:30pm / Lounge VIP

ON AIR : RADIO-TV TALK
COMMENT CRÉER DES CHAMPIONS DANS LE SECTEUR DES MINES ?
ET QUELLE OPTION POUR OPTIMISER LES MINERAIS STRATÉGIQUES DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE ?

ON AIR : RADIO-TV TALK
HOW TO CREATE CHAMPIONS IN THE MINING SECTOR?
AND WHAT OPTION TO OPTIMIZE STRATEGIC MINERALS FOR ENERGY TRANSITION?

Débat radio en direct sur RFI animé par Alain Foka, Journaliste et producteur à RFI, avec :

Live radio debate on RFI hosted by Alain Foka, journalist and producer at RFI, with :

Intervenants / Speakers :

S.E.M Zhu Jing, Ambassadeur de la République populaire de Chine en RDC,
George Bokondu, Coordonnateur, Southern Africa Ressources Watch
Guy-Robert Lukama, Directeur général de Mongbwalu Gold Mine
Kalaa Mpinga, Directeur Général du Fonds d’investissement KKM
Jack Masangu, Directeur de la Direction des Participations Gécamines

Modérateur / Moderator : Alain Foka, Journaliste et producteur à RFI

18H30 - 19H30 / 6:30pm - 7:30pm / Salon Congo I

WELCOMING & NETWORKING COFFEE

À partir de 8h30 / Starting at 8:30am

VIP TALK

Le magnat egyptien Naguib Sawiris, CEO Orascom, se confie sans masque sur ce qui, d’après lui, a été le moteur de sa réussite. Il dialoguera ensuite avec la salle.

The Egyptian tycoon Naguib Sawiris, CEO Orascom, confides in us without mask about what, according to him, was the driving force behind his success. He will then interact with the audience.

Modérateur / Moderator : Michel Losembe, Consultant en services financiers et Fintech, Membre du Makutano

09h30 - 10h00 / 09:30am - 10:00am / Salon Congo I

PLÉNIÈRE IV : INFRASTRUCTURES
ATTENDRE LES CHINOIS OU LES EUROPEENS, UNE SOLUTION ?

PLENARY IV : INFRASTRUCTURES WAITING FOR THE CHINESE OR THE EUROPEANS, A SOLUTION?

On l’a vu avec les désormais célèbres « saut de moutons », la construction d’infrastructures dans notre pays s’avère non seulement laborieuse, mais se heurte de surcroit à une mainmise d’intérêts étrangers sur notre économie.

Comment se fait-il qu’un pays tel que le nôtre n’ait pas une école des « Ponts et chaussées » digne de ce nom ? Et comment se fait-il qu’aucune entreprise nationale ne puisse être en mesure de répondre aux appels d’offres de l’Etat ?

Si plusieurs raisons historiques expliquent cet état de fait, s’en contenter ne peut constituer une option soutenable pour l’avenir. Associer le secteur privé à l’Etat afin qu’ils conjuguent leurs efforts pour que la RDC retrouve son indépendance en termes de construction d’infrastructures tient de l’urgence nationale.

As we have seen with the now famous «sheep jumping», the construction of infrastructures in our country is not only laborious, but also comes up against the control of foreign interests on our economy.

How is it that a country such as ours does not have a «Ponts et Chaussées» school worthy of the name? And how is it that no national company is able to respond to government tenders? If there are several historical reasons for this state of affairs, being satisfied with it cannot be a sustainable option for the future.

Associating the private sector with the State so that they combine their efforts to ensure that the DRC regains its independence in terms of infrastructure construction is a national emergency.

Intervenants / Speakers :

Alexis Gizaro Muvuni, Ministre des infrastructures
Naguib Sawiris, CEO d’Orascom
Ibrahim Issaoui, CEO Socimex
Pacifique Kahasha, Promoteur Orezone Drilling Sarl
Ambroise Tshiyoyo, CEO TME

Modérateur / Moderator : Prof. Daniel Mukoko Samba, Economiste, Ministre honoraire du Budget et Haut Représentant de la RDC près l’UA

10h00 - 11h15 / 10:00am - 11:15pm / Salon Congo I

COFFEE BREAK

11h15 - 11h40 / 11:15am - 11:40am / Salon Congo II & Atrium

VIP TALK
FISCALITE ET GESTION DES FINANCES PUBLIQUES, QUOI DE NEUF ?

Comment réformer la fiscalité en RDC ?
Comment optimiser la gestion des finances publiques de manière structurelle (et pas seulement conjoncturelle)

Agenda des réformes

Enjeu structurant de l’élargissement de l’assiette fiscale ? Quels enjeux et comment passer des idées à la mise en application ?
Quels mécanismes à envisager pour lutter contre le poids du secteur informel ? (i.e : Amnistie fiscale par phase et catégorie de contribuable)
Gouvernance : Numérisation de la gestion des finances publiques, chaîne des recettes, chaînes des dépenses et mise en place d’un progiciel de programmation budgétaire. Où en est-on ?

Autres axes de réflexion :

Comment envisager une meilleure acceptation de la fiscalité (civisme fiscal) en rappelant son rôle et ses objectifs
Mise en place du fiscalité plus lisible et plus incitative pour les investissements
Mieux encadrer les procédures fiscales notamment par la mise en place d’une charte du contribuable vérifié, rappelant les droits et obligations de chacune des parties (administration / contribuable) dans le cadre des contrôles fiscaux
Plus de diligence et d’équité dans le traitement des dossiers et contentieux fiscaux. En effet, la longueur des procédures cause à la fois préjudice au trésor Public (dossiers pendants : pas de possibilité de recouvrer l’impôt) et au contribuable (provision pour risque fiscal et incertitude quant à l’issue de la procédure)

Interview tête-à-tête :
Nicolas Kazadi, Ministre des Finances

Interview croisée :
Nicolas Kazadi
, Ministre des Finances
Romuald Wadagni, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin

Modérateur : Baraka Kabemba, Associé-Gérant Ernst & Young RDC, membre du Makutano

11h45 - 12h45 / 11:45am - 12:45pm / Salon Congo I

QU’EST-CE QUE LE DIVIDENDE DÉMOGRAPHIQUE ?
WHAT IS THE DEMOGRAPHIC DIVIDEND ?

13h00 - 14h15/ 1:00pm - 2:15pm / Restaurant Okapi

TERRITOIRES ORPHELINS CHERCHENT INVESTISSEURS DÉSESPERÉMENT !
ORPHAN TERRITORIES DESPERATELY SEEKING INVESTOR!

Guy Loando, Ministre de l’Aménagement du Territoire, connecte les investisseurs nationaux et internationaux avec des porteurs de projets dans les territoires oubliés du secteur privé en RDC.

Guy Loando, Minister of Territorial Development, connects national and international investors with project holders in the forgotten territories of the private sector in DRC.

Intervenants / Speakers :

Guy Loando, Ministre de l’Aménagement du Territoire
Fridolin Kasweshi, Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures et des Travaux publics de RDC
François Rubota, Ministre du Développement rural de RDC
Pro. Daniel Mukoko Samba, Economiste, Ministre honoraire du Budget et HautReprésentant de la RDC près l’UA

Modérateur / Moderator : Prof. Daniel Mukoko Samba, Economiste, Ministre honoraire du Budget et Haut Représentant de la RDC près l’UA

13h00 - 14h15/ 1:00pm - 2:15pm / Salon Lubumbashi

DÉJEUNER NETWORKING LIBRE
FREE NETWORKING LUNCH

13h00 - 14h15/ 1:00pm - 2:15pm / Terrasse Okapi

LA GOUVERNEURE DE LA BCC FACE AU MAKUTANO
THE GOVERNOR OF THE BCC FACING THE MAKUTANO

Madame Malangu Kabedi Mbuyi, Gouverneure de la BCC, fait le point sur la situation monétaire et sur les perspectives d’avenir notamment le déroulement du programme avec le FMI.

Mrs. Malangu Kabedi Mbuyi, Governor of the BCC, gave an update on the monetary situation and on future prospects, particularly the progress of the program with the IMF.

Elle sera interrogée par deux experts Makutano sur les thèmes suivants :

She will be interviewed by two Makutano experts on the following topics :

Développement du marché des titres privés en RDC / Development of the private securities market in the DRC

Modérateur / Moderator : Henri Plessers Mboyo, Associé Financialis, Membre du Makutano

Stabilisation du franc congolais et déroulement du programme du FMI / Stabilization of the Congolese franc and progress of the IMF program

Modérateur / Moderator : Prof André Nyembwe, Coordonnateur de l’Institut Makutano (études et analyses socio-économiques)

14h30 - 15h30 / 4:30pm - 5:30pm / Salon Congo

TABLE RONDE INVESTISSEMENTS PUBLICS
LA RÉALITÉ SUR LE TERRAIN !

ROUND TABLE PUBLIC INVESTMENTS
THE REALITY ON THE GROUND!

Moins « market seeker»...plus de création de valeur.
Case study : La Chaîne de valeur agricole, un succes story en gestation.

Less « market seeker »...more value creation.
Case study: The Agricultural Value Chain, a success story in the making.

Intervenants / Speaker :

Nina Massangu, Conseillère principale en promotion des investissements à Tony Blair Institute for Global Change (TBI)
Emile Osumba, Président de la Chambre de Commerce Suisse-RD Congo
Solomane Koné, Directeur Général Adjoint BAD Afrique Centrale, Responsable RDC

Modérateurs / Moderators : Blaise Mbatshi, Fondateur et associé-gérant de BMCG - Management Consultant, Membre du Makutano

14h30 - 15h30 / 2:30pm - 3:30pm / Salle à déterminer

TABLE RONDE : NUMERIQUE
ET SI ON COMMENCAIT PAR L’ECOLE ?

ROUND TABLE : DIGITAL
AND IF WE STARTED WITH THE SCHOOL?

A défaut d’en avoir été le révélateur, la crise « COVID » aura été l’accélérateur de l’inéluctable dématérialisation de la société. Entre le « clic and collect », le télétravail, l’école en ligne, le monde a expérimenté des formes nouvelles de relations sociales et en tire de nombreuses leçons.

La RDCongo na pas échappé au mouvement. Elle aura peut-être même compris à quel point elle doit redoubler d’efforts pour ne pas se laisser distancer à ce niveau. Dans tous les cas, elle a du faire le constat amer que faute d’équipement, des millions d’enfants n’ont pu accéder à l’éducation pendant de nombreux mois. Pourtant, en comparant le prix d’une tablette (rechargeable avec un petit panneau solaire) à celui du lot de manuels scolaires à acheter par les parents chaque année, l’avantage va à la tablette.

Dès lors, qu’attendons nous pour transformer radicalement l’école et préparer nos jeunes à ce qui sera leur monde ? Et comment associer le secteur privé à ce formidable bond vers le présent de nos élèves, partout dans la République ?

The «COVID» crisis has not been the revelation, but the gas pedal of the inevitable dematerialization of society. Between the «click and collect», the telecommuting, the online school, the world has experimented new forms of social relations and draws many lessons from it.

The DRCongo did not escape the movement. It may even have understood to what extent it must redouble its efforts not to be left behind at this level. In any case, it had to make the bitter observation that due to lack of equipment, millions of children could not access education for many months. However, when comparing the price of a tablet (rechargeable with a small solar panel) to the price of the set of school books to be bought by parents each year, the advantage goes to the tablet.

So, what are we waiting for to radically transform the school and prepare our young people for what will be their world? And how can we involve the private sector in this tremendous leap towards the present for our students, everywhere in the Republic?

Intervenants / Speakers :

Lacina Koné, CEO Smart Africa
Raïssa Malu, Consultante internationale en éducation, Membre du Makutano
Samy Mwamba, CEO ITOT Africa
Dominique Migisha, Conseiller Spécial du Président de la Répulique en Charge du Numérique
Désiré Cashmir Eberande Kolongele, Ministre du Numérique

Modérateur / Moderator : Al Kitenge, Stratège et Planificateur stratégique, Membre du Makutano

14h30 - 15h30 / 2:30pm - 3:30pm / Salon Salonga

TABLE RONDE : CULTURE
LA GESTION DES RISQUES DANS LE FINANCEMENT DE LA CULTURE

ROUNDTABLE: CULTURE
RISK MANAGEMENT IN THE FINANCING OF CULTURE

Bien que la production, la distribution et la consommation de produits et de services culturels sont des facteurs de développement à l’échelle mondiale, le potentiel économique de la culture demeure largement sous-exploré et sous-exploité, en particulier dans les pays en développement. Pour le secteur privé, investir dans le domaine culturel continue à être perçu comme fragile et plus risqué que dans les autres. Et trop peu d’aides publiques ou d’aides relevant d’organisations internationales en charge du développement y sont par ailleurs consacrées.

Comment lever ces freins auprès des opérateurs publics et privés ? Comment convaincre les décideurs et le monde économique de RDC et d’ailleurs que la culture peut être « profitable » ? Quels sont les initiatives de financement et les modèles de gestion des risques, ici et ailleurs, qui ont fonctionné ?

Although the production, distribution and consumption of cultural products and services are global development drivers, the economic potential of culture remains largely unexplored and underutilized, particularly in developing countries. For the private sector, investing in culture continues to be perceived as fragile and riskier than in other areas. And too little public aid or aid from international organizations in charge of development is devoted to this field.

How can these obstacles be overcome with public and private operators? How can we convince decision-makers and the economic world in DRC and elsewhere that culture can be «profitable»? What are the financing initiatives and risk management models, here and elsewhere, that have worked?

Intervenants / Speakers :

Israël Tshipamba Mouckounay, Fondateur Tarmac des Auteurs
Mohamed Doumbia, Centre Culturel Kôrè (MALI), Coordinateur Projet AWA, Programme ACP-UE Culture Afrique de l'Ouest
Professeur Damien Pwono, Chef de cabinet adjoint, Ministère de la Coopération internationale, de l'Intégration régionale et de la Francophonie

Modératrice / Moderator : Édith Bertolet, Adjointe à la Direction générale - Théâtre de Liège

14h30 - 15h30 / 2:30pm - 3:30pm / Salon Tumba

VIP ZLECAF

Prof. Daniel Mukoko Samba, Economiste, Ministre honoraire du Budget et Haut-Représentant de la RDC près l’UA

15h45 - 16h00 / 3:45pm - 4:00pm / Salon Congo

PANEL PRÉSIDENTIEL DE CLÔTURE
ZLECAF, DE L’ACCORD POLITIQUE AU PASSAGE EN DOUANES, OU EN EST-ON?

CLOSING PRESIDENTIAL PANEL
ZLECAF, FROM POLITICAL AGREEMENT TO CUSTOMS CLEARANCE, WHERE DO WE STAND?

« L’augmentation du commerce intra-africain est le moteur du développement économique de l’après COVID-19. Il est le Stimulus dont l’Afrique avait besoin », déclarait en avril M. Wankele Mene, Secrétaire Général de la Zone de Libre échange continentale africaine, soit quatre mois après l’ouverture du marché unique africain.

Quelques mois plus tard, à l’heure de notre forum 2021, quelles sont les interrogations en suspend ? Comment le secteur privé africain s’est-il approprié cette ouverture sur les marchés du Continent ? Quel bilan en tirer ?

« Increased intra-African trade is the engine of post-COVID-19 economic development. It is the Stimulus that Africa needed », declared Mr. Wankele Mene, Secretary General of the African Continental Free Trade Area, in April, four months after the opening of the African single market. A few months later, at the time of our 2021 forum, what questions remain? How has the African private sector appropriated this opening of the continent’s markets? What is the outcome?

Modérateur / Moderator : Christian Lusakueno, CEO Top Congo, Membre du Makutano

16h00 - 17h00 / 4:0pm - 5:00pm / Salon Congo

Activités Makutano

Opening Ceremony

La cérémonie d’ouverture se tiendra le Jeudi 10 Décembre, à partir de 8 heures, à l’hôtel Pullman.

6 AFRICA FOCUSED PLENARIES

6 débats de 1heure 30 en plénière auront lieu dans l’Amphithéâtre du Fleuve Congo Hôtel les vendredi 4 et samedi 5 décembre. Ces échanges à haut niveau entre panélistes africains, modérés par un expert du thème abordé, seront essentiellement centrés sur les grands enjeux économiques africains.

3 VIP STAND-UP CONFERENCE

Une personnalité de premier plan donne son point de vue sur un des sujets abordés pendant le forum, pendant une quinzaine de minutes, seul, sur la scène. Un échange de quinze autres minutes suit avec l’audience. Ces temps forts du Makutano rythment le Forum.

6 HIGH TECHNICITY ROUND-TABLE

Les 6 tables-rondes Makutano de 1 heure 30, qui auront lieu, en parallèle, toute la journée du 10 décembre au Pullman proposent un échange entre experts devant un auditoire réduit, 25 personnes maximum, et abordent les thématiques sous un angle plus technique que lors des plénières. L’objectif de ces échanges étant de se situer en force de proposition auprès des autorités publiques sur l’émergence de champions industriels ou financiers africains et en particuliers congolais.

MAKUTANO BUSINESS COFFEE CORNER

Pendant la journée de conférence, des espaces sont proposés pour des échanges plus conviviaux entre participants.

6 DEAL ROOM SECTORS

Pendant la conférence, une deal room favorisant la rencontre entre porteurs de projets et investisseurs sera proposée. Gérée secteur par secteur, Mining, Agro-business, industrie, Services, TIC, FinTech, etc., la deal room est une formidable opportunité de business networking.

Ils ont participé au Makutano

S.E. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo

Président de la République démocratique du Congo

S.E. Mahamadou Issoufou

Président du Niger

S.E. Ellen-Johnson Sirleaf

Présidente Honoraire du Libéria

S.E. John Dramani Mahama

Président honoraire de la République du Ghana

Tony Elumelu

Entrepreneur, investisseur et fondateur de Tony Elumelu Foundation

Samuel eto'o

Footballeur de haut niveau et Président de la Fondation Eto’o

S.E. Dr. Cheik Kante

Ministre en Charge du Plan du Sénégal

Hon. Jeanine Mabunda

Présidente de l’Assemblée nationale de la RDC

Denise Nyakeru Tshisekedi

Première Dame de la RDC

Albert Yuma

Entrepreneur, Président de la FEC

Vincent Le Guennou

CEO Emerging Capital Partners

Jean-Louis Billon

Homme politique Ivoirien, Ministre Honoraire du Commerce

Partenaire officiel #MAKUTANO2021

Partenaires #MAKUTANO2021

CONTACT

Newsletter